Equipe 1 : Génomique fonctionnelle et physiopathologie neuronale et neuroendocrine

Responsable: Dr Youssef Anouar, DR Inserm

Notre projet de recherche vise à caractériser la différenciation et la régulation des cellules productrices de catécholamines (dopamine, adrénaline et noradrénaline) en physiologie et physiopathologie, puis à appliquer les résultats obtenus dans le domaine de la médecine et de la biotechnologie. Ce projet est axé sur deux situations pathologiques, à savoir la maladie de Parkinson et les tumeurs neuroendocrines. La première partie de notre projet comprend des études consacrées à la caractérisation du rôle physiologique et physiopathologique de la Sélénoprotéine T (SelT), un nouveau gène régulé lors de la différenciation des cellules catécholaminergiques, avec trois objectifs principaux: i) étudier le rôle de la SelT dans la neuroprotection contre le stress oxydatif dans la maladie de Parkinson chez des souris sauvages et SelT-déficientes , ii) examiner le rôle de la  SelT dans le développement du cerveau, iii) évaluer l’impact de la SelT dans les régulations neuroendocrines et dans le comportement. Le second thème de notre programme vise à étudier la physiopathologie des tumeurs neuroendocrines telles que les phéochromocytomes et les neuroblastomes, afin de contribuer à la compréhension des voies de tumorigenèse, et définir de nouveaux outils de diagnostic/pronostic et des cibles thérapeutiques spécifiques. Dans ce but, nous caractérisons les transcriptomes (ARNm et microARN) de ces tumeurs et nous identifions les acteurs d’intérêt sur le plan physiopathologique. Notre recherche translationnelle, fondée sur la génomique fonctionnelle, vise à comprendre la physiologie et la physiopathologie des cellules catécholaminergiques et à développer de nouveaux outils biologiques susceptibles d'aider les cliniciens dans la prise en charge de patients atteints de pathologies neuronales ou neuroendocrines affectant ce type cellulaire essentiel.